TEMOIGNER DE CES VIES UN CHEMIN DE MEMOIRE

Francine Mayran, peintre-sculpteur et psychiatre, essaie avec ce travail de Mémoire sur la barbarie des hommes, de réveiller les consciences en questionnant la responsabilité des hommes témoins de l’Histoire et en symbolisant les traces d’un génocide pour les survivants et pour l’Humanité toute entière.
Au travers d’œuvres inédites sur la Shoah, de portraits, de toiles sur la mémoire du génocide arménien et de celui des Tutsi au Rwanda, cette exposition représente la Mémoire collective et les Mémoires individuelles ; c’est un travail qui tente de redonner leur humanité à tous ceux qu’on a voulu déshumaniser par la barbarie et l’exclusion.
Depuis 2008 par ses œuvres, l’exposition construit un chemin de Mémoire européen pour porter la Mémoire, éviter l’oubli, réveiller les consciences et transmettre un espoir en l’avenir.
Elle a notamment été présentée en France (Camp du Struthof, Mémorial d’Alsace-Moselle de Schirmeck, Mémorial du Camp de Royallieu à Compiègne, Centre mondial de la Paix à Verdun, l’Eglise protestante Temple neuf à Strasbourg, des festivals tsiganes et divers Conseils régionaux), au Conseil de l’Europe et dans des colloques européens en Albanie, à Thessalonique, en Bulgarie, en Pologne, à la réunion plénière de l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance), en Belgique (Fort de Breendonk et Gare de Boortmeerbeek), au Luxembourg (Mémorial de la Déportation), en Allemagne (Karlsruhe)…

Dossier de présentation complet à télécharger

mod_article5215240_3[1]

Renseignements et réservations

Europe de la Mémoire

Tél. : 01 57 63 07 52

infos@europedelamemoire.org