Comment transmettre demain alors que les témoignages vivants se font,
malheureusement, de plus en plus difficiles à recueillir?
La transmission, jusqu’alors pratiquée individuellement
à partir de nos différentes « histoires » ne doit-elle pas laisser
la place à un travail de réflexion élaboré dans le cadre de la construction européenne?

Ces interrogations reviennent au nombre des questions que se posent quotidiennement ceux qui, permanents ou bénévoles, ont en charge de trouver des outils de transmission adaptés aux attentes des jeunes générations.
C’est ainsi que différents organismes, associations, collectivités territoriales et centres de mémoire européens se sont regroupés pour lancer l’idée d’un programme d’échanges qui devait déboucher sur la création d’une association dénommée « Europe de la Mémoire ».
Le premier acte officiel consista en la signature, le 20 janvier 2001 à la Bourse du travail de Bobigny, d’une charte définissant les objectifs à atteindre et plus particulièrement « l’enseignement des conflits, déportations, génocides, persécutions et tragédies qui ont marqué le continent européen au cours des années 1915 à 1945 ».
Dès le lendemain, ces mêmes signataires devaient se retrouver à la Maison Heinrich Heine de la Fondation de l’Allemagne, au cœur de la Cité Internationale Universitaire de Paris, afin de déterminer les objectifs prioritaires et un calendrier de travail.

La spécificité d’Europe de la Mémoire se résume en 3 points :
• Ne pas se substituer aux associations, organismes et centres intervenant tant sur des thématiques que sur des événements historiques bien précis mais proposer à travers leurs expériences individuelles, une transmission des principales Mémoires européennes du siècle dernier.
• Mettre en réseau des villes particulièrement engagées dans la transmission afin de favoriser échanges et partenariats autour de la mémoire.
• Intervenir en qualité de consultant auprès des collectivités territoriales dans les domaines de la communication, programmation et de l’événementiel.

Rappel des principales activités

cliquez ici pour ouvrir