LE MUSEE

La mission du musée de l’ancien camp d’extermination allemand de Kulmhof est de maintenir la mémoire des victimes du premier camp de la mort nazi et d’exprimer, à travers ce souvenir, le respect de l’histoire et de la culture locale disparue. La sauvegarde de la mémoire est assurée par des activités scientifiques, éducatives et des expositions conduites par le musée avec la collaboration d’institutions polonaises et internationales mais également de particuliers. Lieu de mémoire, l’actuel musée doit pouvoir grâce à son authenticité pousser les générations futures à réfléchir sur les tragiques conséquences du non-respect de la vie humaine.

Pour plus de détails cliquez ici

HISTOIRE

Le musée de l’ancien camp d’extermination allemand de Kulmhof à Chelmno-sur-Ner est un lieu de mémoire dédié au premier camp d’extermination massive de Juifs construit par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale sur les terres polonaises occupées. Ouvert bien avant la conférence de Wannsee, il s’agit de l’unique camp où des victimes ont été assassinées dans des camions aménagés en chambres à gaz mobiles. Le camp fut temporairement clos avant d’être réouvert et c’est à Kulmhof que bon nombre de fonctionnaires nazis ont acquis une expérience qui sera utilisée par la suite dans les autres camps de concentration et d’extermination bâtis sur le territoire de la Pologne occupée.

Les Juifs de la ville voisine de Kolo ayant été assassinés dès le premier jour de fonctionnement du camp de Kulmhof, on y exécuta les populations juives des environs du village au cours des semaines qui suivirent. A partir de janvier 1942, les Roms de Lodz puis les Juifs du ghetto de Lodz ainsi que des Juifs d’Allemagne, de la République Tchèque et d’Autriche qui durant la période de l’automne 1941 avaient été déplacés à Lodz y furent amenés. Les convois ferroviaires en provenance de « Litzmannstadt » y emmenaient de 700 à 1200 personnes à la fois. Lors de la seconde période de fonctionnement du camp, des massacres furent perpétrés directement dans la forêt de Rzuchow, toujours dans deux camions chambres à gaz.

Selon les estimation des chercheurs, 200 000 personnes environ furent assassinés dans le camp de la mort de Kulmof parmi lesquelles, outre les populations juives, 4300 Roms et Sintés originaires de la frontière austro-hongroise, des enfants polonais de la région de Lublin et de Zamosc, un petit nombre de prisonniers de guerre russes et très probablement aussi un groupe d’enfants tchèques des villages de Lidice et de Lezaky. Parmi les victimes polonaises, on dénombre également des prêtres et des nonnes ainsi que des pensionnaires de la maison de retraite de Wloclawek.

INFOS PRATIQUES

Tél.: + 48 63 271 94 47
www.chelmno-muzeum.eu
e-mail: muzeum@chelmno-muzeum.eu

Heures d’ouverture:
Du 1er avril au 30 septembre
Mardi au dimanche : 9h00 – 17h00
Lundi : fermé
Du 1 octobre au 31 mars :
Mardi au dimanche : 9h00 – 15h00
Lundi : fermé
Forêt de Rzuchow : site ouvert aux visiteurs

chargement de la carte - veuillez patienter...

KULMHOF à Chelmno-sur-Ner 52.113674, 18.749585
Muzeum bylego niemieckiego Obozu Zaglady
Kulmhof w Chelmnie nad Nerem
Chelmno 59 A | 62 – 660 Dabie