HISTOIRE

Le musée de Katyn est un lieu de recueillement et de mémoire des victimes du massacre de Katyn.
Le meurtre d’environ 22000 prisonniers de guerre polonais incarcérés après le 17 septembre 1939 – commis par le NKVD soviétique u printemps 1940 – a laissé une trace durable dans l’histoire polonaise. L’ordre de Lavrenti Beria, daté du 5 mars 1940 et validé par le contreseing du Politburo, a qualifié d’ennemi de l’Union Soviétique tous les prisonniers de guerre internés dans les camps spéciaux à Kozielsk, Starobielsk, Ostachkov ainsi que dans les prisons de l’Ukraine de l’ouest et de Biélorussie.

Commencées dès avril, les exécutions de prisonniers se sont poursuivies jusqu’à la mi-mai. Les officiers emprisonnés à Kozielsk étaient transportés dans la forêt de Katyn où ils étaient abattus au dessus de fosses communes ou dans les caves de la villa voisine occupée par le NKVD. Les prisonniers de Starobielsk étaient transportés à Charkov et massacrés dans les caves du bureau du NKVD avant que les corps ne soient enterrés dans des fosses communes de la forêt de Piatichatki. Les prisonniers de guerre de Ostaszkow étaient transportés à Kalinine (actuellement Tver) et enterrés dans des fosses collectives à Mednoe. D’après la liste ukrainienne, les corps des victimes exécutées étaient ensevelis dans la forêt de Bykovnia.

Les crimes de Katyn ne se limitent pas à la seule année 1940. Un autre aspect important serait ce qu’on appelle les « implications de Katyn », c’est-à-dire les actions qui ont suivi le massacre : la répression des familles des prisonniers, leurs déportations mais également la propagande et le silence sur la scène internationale de ce crime contre l’humanité commis par l’Union Soviétique. Ces exécutions de masse auront marqué le début d’une difficile période pour la Pologne sous occupation soviétique.

LE MUSEE

Les débuts du musée de Katyn datent des années 1990 quand, après la chute du régime de « Pologne populaire » et grâce au soutien des descendants des victimes du massacre, l’Association des familles de Katyn a vu le jour. La décision de créer le musée de Katyn en tant que dépendance du Musée de l’Armée polonaise (Muzeum Wojska Polskiego) fut prise à la fin de l’année 1992. Les collections s’enrichissant continuellement de dons offerts par les familles des victimes ainsi que d’objets retrouvés lors des fouilles et confiés au musée par le Conseil de la mémoire des combats et du martyre, des travaux ayant pour but l’adaptation de la caponnière de la citadelle de Varsovie comme siège définitif du musée ont été entrepris en 2010 ; l’ouverture de ce nouveau site eut finalement lieu le 17 septembre 2015.

La collection du musée est essentiellement constituée de souvenirs appartenant aux familles des victimes : des lettres, des cartes postales, des photographies et des preuves du massacre : des objets exhumés dans les années 1991-2011 à Katyn, Charkov, Mednoe et Bykovnia. Les récits des descendants constituent également une part importante du musée. En plus, une activité scientifique a été engagée sur la base de documents et d’archives historiques comme, par exemple, la réalisation des portraits d’environ 22000 victimes du massacre. Près de 30000 objets constituent aujourd’hui la collection du musée dont une majeure partie de pièces déjà numérisées. En plus de ses activités scientifiques, le musée en propose d’autres dans les domaines éducatifs à l’intention des écoles et commémoratifs en lien avec les célébrations d’anniversaires et à la consolidation de la mémoire des événements du passé.

INFOS PRATIQUES

chargement de la carte - veuillez patienter...

Muzeum Katynskie 52.260494, 21.002686 Muzeum Katynskie oddzial Martyrologiczny Muzeum Wojska Polskiego

Muzeum Katynskie – oddzial Martyrologiczny Muzeum Wojska Polskiego
Ul. Jana Jezioranskiego 4
01 – 783 Warszawa
Cytadela Warszawska

Tél.: + 48 261 878 342
Fax: + 48 261 877 231
www.muzeumkatynskie.pl
www.facebook.com/MuzeumKatynskie

Heures d’ouverture :
Mercredi : 10h00 – 17h00
Jeudi au dimanche : 10H00 – 16h00
Lundi et mardi : fermé