Couverture du livre Chroniques du débarquement

 

Courrier des auteurs le 11/09/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis historien au Mémorial de Caen, passionné d’histoire de la Seconde Guerre mondiale depuis l’adolescence. En tant que Normand, la proximité des blockhaus, terrains de jeu sur la plage lors de mon enfance, m’a certainement influencé à devenir un passionné et un curieux de cette période de l’histoire.

et2) Quel est le thème central de ce livre ?
L’idée est de revenir sur le fait que, contrairement aux idées reçues, l’opération Overlord ne se résume pas qu’au seul Débarquement allié du 6 juin 1944 et à la bataille de Normandie, mais il s’agit pour Eisenhower d’ouvrir un nouveau front sur le continent européen pour entreprendre des opérations devant le mener au coeur de l’Allemagne pour détruire ses forces armées. Donc si Overlord débute bien le 6 juin 1944, l’opération se termine le 8 mai 1945. Ce livre aborde donc tous les principaux événements survenus en France et en Allemagne entre ces deux dates. Grâce à de nombreuses illustrations inédites et des fac-similés de documents rares et atypiques, le lecteur revivra donc les étapes de la libération de la France et de l’écrasement du nazisme jusqu’à Berlin.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
« Il y a deux sortes de gars qui vont rester sur cette plage : les morts et ceux qui vont mourir ! Alors, foutons le camp d’ici en vitesse », phrase prononcée au coeur des combats par le colonel Taylor du 16ème régiment d’Infanterie américain ayant débarqué sur la plage d’Omaha Beach, le 6 juin 1944 au matin. Cette phrase résume à elle seule, l’ampleur des combats de cette journée devenue historique autant que l’horreur de la guerre.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Pour faire le lien avec la Libération, je choisis « In the mood » de Glenn Miller qui symbolise aussi l’arrivée du jazz swing en France dans les bagages des libérateurs.

5) Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Faire découvrir une autre façon d’aborder l’histoire de la libération et de la guerre non pas faites que de héros ou de salauds mais aussi d’hommes et de femmes ordinaires confrontés à des événements hors du commun qui font d’eux des soldats, des victimes civiles, des résistants, des déportés, des sinistrés, etc… J’ai en effet essayé de raconter l’histoire au plus près des individus pour aussi à travers les nombreux exemples cités dénoncer l’absurdité de la guerre.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires